Vous n'êtes pas connecté(e).

#1 2015-11-26 17:50:24

Fred
Administrateur
Inscription : 2015-11-18
Messages : 51

Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Cette discussion se consacrait au volet matériel de l'enregistreur. Elle a permis de poser les bases du projet sur ce point. Elle est dorénavant fermée, merci de vous reporter aux sous-catégories liées au matériel.
--
This discussion focuses on the hardware component on the recorder. It laid the foundation of the project on this. It is now closed , thank you to refer to the subcategories related to hardware.

Hors ligne

#2 2015-11-29 20:27:55

Jean-Do.
Membre
Inscription : 2015-11-29
Messages : 68

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour,

Quelques repères au niveau matériel. Tout d'abord, les incontournables :
- Une carte Raspberry Pi, carte nano-ordinateur qui tourne sous Linux, plus particulièrement la carte Pi Zero à découvrir sur ce lien : http://www.framboise314.fr/5-4-3-2-1-pizero/ Carte accompagné de sa carte micro-SD contenant le système d'exploitation Linux et le programme dédié à l'enregistreur.
- Une carte audio permettant l'enregistrement et la lecture de fichiers audio à 192kHz de fréquence d'échantillonnage décrite sur ce lien : http://www.framboise314.fr/enfin-une-vr … pberry-pi/ A ma connaissance, c'est la seule disponible à cette Fe. Rappelons que 192kHz permet d'enregistrer des sons jusqu'à 96kHz. Attention, la carte décrite sur le lien concerne la V1 pour les carte Pi A et B. La nouvelle V2 est compatible des Pi A+, B2, 2 et Zero et c'est de celle-ci que nous partirons (sauf si quelqu'un dégotte un perle plus intéressante). Les caractéristiques audio sont identiques entre la V1 et la V2. En enregistrement ultra-son, il est possible de l'utiliser de 2 façons, soit par l'entrée micro, directement compatible d'un micro électret, obligatoirement en mono, soit par l'entrée ligne qui nécessite un pré-ampli pour les micros, en mono ou stéréo.
- Une clé USB pour le stockage des fichiers wav. Elle n'est pas vraiment obligatoire puisqu'il est possible d'enregistrer ces fichiers sur la carte micro-SD du système d'exploitation mais c'est plus pratique d'utiliser une clé USB et le prix n'est pas un obstacle majeur.
- Une batterie 5V, tension demandée par les cartes Raspberry. Un batterie de secours pour smartphone semble l'idéal. Les capacités étant généralement suffisantes pour une ou deux nuits d'utilisation.
- Un micro et, éventuellement son pré-amplificateur. Coté micro, plusieurs solutions sont envisageables, avec différents modèles d'électret qui, à la base, ne sont pas prévus pour les ultra-sons, mais, sont compatibles de fréquences qui nous intéressent (15-96kHz) et un micro MEMS (SPU0410LR5H-QB de chez Knowles) spécifié jusqu'à 80kHz et qui reste intéressant au-delà. Pour ce dernier, un amplificateur est indispensable. La sélection du micro devra probablement faire l'objet d'un débat mais il n'est pas forcément nécessaire de trancher, je pense que plusieurs solutions sont envisageables quitte à adapter le logiciel aux différentes solutions envisagées... et aux nouvelles solutions et/ou résultats qui apparaitrons au fur et à mesure des expériences de chacun.
- Un clavier et un écran pour saisir et afficher les informations de fonctionnement de l'enregistreur. Inutile d'avoir un clavier 102 touches, 16 touches sensitives sont largement suffisantes (mon proto utilise 7 touches). Pour l'écran, si mon proto utilise un afficheur 2x16 caractères, plus de lignes et de caractères sont nécessaires pour un confort minimal. J'ai commandé un écran 6x21 caractères mais il sera peut-être trop petit et difficile à lire. Je suis preneur pour toutes les expériences dans ce domaine...

En options, deux accessoires retiennent mon attention pour l'instant :
- une carte horloge. Et oui, au prix des cartes Raspberry, il n'y a pas d'horloge pour sauvegarder l'heure en cas de coupure de l'alimentation. Si vous n'avez pas d'horloge, il faudra saisir la date et l'heure à chaque mise en route ! On trouve des horloges pour quelques Euros (moins de 10) et c'est une option quasi obligatoire.
- la carte WittyPi (http://www.geeknewz.fr/witty-pi-laccess … y-pi-26342) est obligatoire si vous destinez l'enregistreur à une utilisation automatique sur le terrain pendant plusieurs jours pour couper l'alimentation en journée afin de limiter la consommation et donc d'augmenter l'autonomie. Pour une utilisation manuelle ou en automatique sur une nuit, cette carte n'est pas nécessaire.

Jean-Do.

Hors ligne

#3 2015-12-01 22:24:11

Jean-Do.
Membre
Inscription : 2015-11-29
Messages : 68

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour,

Aujourd'hui, on rentre dans le dur ! Plus précisément, j'aborde les micros et le pré-ampli permettant d'adapter les niveaux et de linéariser la courbe de réponse.

De mon coté, j'ai testé un micro MEMS, le SPU0410LR5H-QB de chez Knowles, qui est spécifié jusqu'à 80kHz (caractéristiques constructeur sur ce lien https://framadrop.org/r/oJQDAq7IB1#oeC0 … dMHAPkOE=)
- 1er avantage, la technologie MEMS est robuste.
- Second avantage, le constructeur donne la courbe de réponse jusqu'à 80kHz.
- 3ème avantage, le prix est de moins de 2€ mais avec 20€ de frais de port ! Il vaut mieux le commander à plusieurs.
- 1er inconvénient, il est vraiment petit (3x2mm) et il faut le souder avec une bonne loupe et un petit fer à souder !
- Second inconvénient, il a une courbe de réponse assez bosselée.
- 3ème inconvénient, il faut amplifier le niveau de sortie pour le brancher sur l'entrée micro de la carte Wolfson.

La plupart des capteurs utilisent des micros électret comme par exemple le Panasonic WM-61A (caractéristiques constructeurs sur ce lien https://framadrop.org/r/YOhfC8A1Cp#eQbG … 7Rl2NauY=)
- 1er avantage, le niveau de sortie est directement compatible de l'entrée micro de la carte Wolson
- Second avantage, son prix, on le trouve à moins de 5€ sur internet sans frais de port (AliExpress)
- 1er inconvénient, il n'est pas spécifié au dessus de 16kHz mais on peut supposer que le niveau baisse d'environ 6dB par octave
- Second inconvénient, cette technologie n'est pas stable dans le temps, surtout lorsque le micro est confronté aux intempéries

En fait, même si les électrets sont directement compatibles de la carte Wolson, un amplificateur est nécessaire pour accentuer les hautes fréquences afin d'obtenir une courbe de réponse linéaire jusqu'à 96kHz comme pour les MEMS.

Pour mon micro MEMS, j'ai confectionné un amplificateur sans filtre, juste pour que le niveau soit compatible de l'entrée de la carte audio. Un gain de 10dB est suffisant. Mais j’essaie de mettre au point une nouvelle version de l'amplificateur qui linéarise la courbe de réponse et qui coupe l'audio afin d'éviter le larsen sur une écoute amplifiée de l'hétérodyne. Vous trouverez sur ce lien https://framadrop.org/r/MuyBbiGuH_#oW5z … YHz6D0fVI= un fichier Calc qui, pour une même structure d'amplificateur, est compatible des micros MEMS ou électret. Seules les valeurs de certains composants changent en fonction du micro utilisé (le schéma est en bas de chaque page).
Il est composé de deux étages :
- Le premier étage est composé d'un amplificateur passe-haut qui coupe l'audio sous 15kHz environ (filtre de 1er ordre de 6dB par octave). La fréquence de coupure est à 13kHz pour le micro électret. Sa fonction est seulement anti larsen. Pour le micro MEMS, la fréquence de coupure est de 37kHz pour contrer le larsen mais aussi pour éliminer la bosse à 25kHz sur la courbe de réponse du micro.
- Le second étage est identique mais sa fonction est de fournir une pente de 6dB par octave inverse de celle des micros électret (et grossièrement celle du MEMS) dans les hautes fréquences. Pour cela, sa fréquence de coupure est de 89 et 99kHz.

Les gains des deux cellules sont ajustés pour obtenir un gain global de 10dB pour le micro MEMS et de 5dB pour l'électret. Sur chaque feuille, des courbes indiquent les réponses théoriques des différents éléments.
J'ai déjà testé la structure globale de cet amplificateur mais pas avec les mêmes valeurs de filtre. J'espère le faire la semaine prochaine mais bon, coté test, j'ai seulement un émetteur à 41kHz, impossible de vérifier la courbe de réponse sauf sur le spectre de bruit sur une zone sans signal, c'est déjà une bonne indication. Il n'est pas certain qu'un filtre du 1er ordre soit suffisant pour contre le larsen. C'est à vérifier...

Si vous êtes toujours là à me lire, c'est que vous avez peut-être de bonnes compétences en électronique. Les miennes sont limitées et j'aimerais bien trouver des personnes capable de valider mes schémas et les améliorer...
La structure imaginée a un avantage, elle est la même pour les différents types de micro. C'est indispensable pour que chacun choisisse un type de micro et qu'au final, nous ayons sur le terrain différentes expériences pour identifier la meilleure technologie adaptée aux différents besoins.
Et nous aurons besoin de quelqu'un capable de router le schéma pour réaliser un circuit imprimé qui sera plus facile à câbler que sur une plaque à trous.

A+

Jean-Do.

Hors ligne

#4 2015-12-02 00:44:26

Fred
Administrateur
Inscription : 2015-11-18
Messages : 51

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour,

Très intéressant tout ça.

En effet, il parait pertinent de compenser les fréquences des micros par l'utilisation de filtres passe haut. J'ai procédé au même raisonnement pour compenser les pertes dans les fréquences hautes des electret FG de Knowles (FG23329 ou FG23629 > cf. courbes de réponse théorique de mon ampli et enregistrementsrec1 en expansion de temps X10, rec2 en expansion de temps X10 et rec2 en temps réel). A ce propos, cette notice technique fait un point sur l'utilisation de ces micros dans le cadre d'applications ultrasoniques.

Concernant les seuils bas, je pense qu'il serait intéressant de tenter de les baisser afin de prendre en compte les espèces à très basse fréquences (molosse et grande noctule notamment, mais aussi les cris sociaux de barbastelle). De même sur le volet logiciel.

Il est en effet très intéressant d'avoir des montages utilisables sur différents types de micros.

Petite question, lorsque tu parles de l'entrée de la carte audio, tu parles bien de l'entrée micro/casque (headset) qui demande un signal de 63 mVrms comparativement à l'entrée ligne qui est décrite à 1Vrms (manuel et notice technique en cliquant ici) ?

Pour le reste, je suis quelque peu dépassé en termes de compétences. Je vais faire une relance sur les groupes de discussion Batsound et Chauves-souris.

Fred.

Hors ligne

#5 2015-12-02 12:23:20

Jean-Do.
Membre
Inscription : 2015-11-29
Messages : 68

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour,

Super le document Knowles sur les utilisations ultrason ! Je l'avais vu en début d'année lors de mes recherches sur les micro MEMS mais je l'avais oublié depuis dans la mesure ou la notice de mon micro MEMS avait une courbe de réponse jusqu'à 80kHz. Dans ce document, on a la réponse des micros MEMS et électret jusqu'à 100kHz. Je vais pouvoir faire une version 2 de ma feuille Calc avec la vrai réponse des micros qui, pour les électrets, est supérieure à 6dB par octave, à vue de nez.

Pour les basses fréquences, j'ai mis le point d’inflexion à 16kHz pour l'électret ce qui donne une bande à -3dB de 15kHz à 100kHz (à vérifier avec la réponse réelle des électrets en haute fréquences). Pour le MEMS, le point d'inflexion est à 24kHz à cause de la bosse présente sur la courbe de réponse du micro. Si on baisse cette fréquence, le rôle anti larsen risque de ne pas être suffisamment efficace. Je teste le problème du larsen la semaine prochaine pour vérifier si un filtre d'ordre 2 est nécessaire mais, en attendant, la fréquence d’intérêt la plus basse est à débattre et l'utilisation aussi. Un enregistreur automatique n'a pas besoin d'un filtre anti larsen, seul le modèle avec écoute hétérodyne en a besoin.
Dans le même ordre d'idée, il faut définir si on met un filtre passe bas pour couper les fréquences au dessus de 96kHz ? Sinon, toutes les fréquences supérieures qui seront captées par le micro se retrouverons repliées sous 96kHz (avec une QFC à 116kHz, on aura une QFC à 76kHz). Avec ce filtre, on évite d'avoir du petit Rhino en repliement (avec les moustaches vers le haut) dans la zone du grand Rhino mais bon c'est un complication du montage qui n'est pas forcément nécessaire compte tenu que les micros ne sont pas très sensibles au dessus de 100kHz. En gros, le passe bas, c'est le micro.

Sinon, oui, je suis toujours sur l'entrée dite headset de la carte audio. Pour utiliser l'entrée ligne (1Vrms), il faut un gain supplémentaire de 24dB [ 20LOG(1/0,063) ]. Je prendrai en compte cette possibilité dans les calculs de la V2 là aussi avec l'optique de garder le même schéma avec seulement des modifications de valeurs de composants. Mais bon, il va vraiment falloir qu'un spécialiste valide ce schéma !

Et enfin, je ne voudrai pas monopoliser le débat. Avec plus de 30 lecteurs, le projet semble intéresser du monde (mais le téléchargement des notices technique est nettement plus bas ;-)). Je comprend très bien que, dans le milieux des chiroptèrologues et plus particulièrement des acousticiens, tout le monde n'a pas des compétences en informatique et en électronique mais nous avons besoin de compétences multiples :
- Simplement décrire vos besoins et vos attentes (y compris par rapport aux prix envisagés) et vous positionner par rapport aux caractéristiques annoncées... Sans ça, on risque de passer à coté d'un besoin intéressant ou de créer un système qui n'intéresse pas grand monde.
- Nous aurons aussi besoin de "commerciaux". Pour tirer les prix aux maximum, il faudra peut-être négocier des tarifs si nous sommes nombreux.
- La mise en boite du système est aussi une partie ou vous pouvez participer. C'est de la mécanique et du dessin industriel, les compétences sont peut-être présentes parmi les personnes intéressées ?
- L'exploitation des résultats. Si nous créons un enregistreur abordable capable de produire des fichiers toutes les nuits, la question de l'exploitation du volume de données se pose forcément...
- ...

Alors n'hésitez pas à participer aux débats, y compris à la rubrique contributeurs, même si votre contribution se limite à un soutien moral.

Jean-Do.

Hors ligne

#6 2015-12-02 12:52:15

Jean-Do.
Membre
Inscription : 2015-11-29
Messages : 68

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Petite question à Fred : quel est l'outil utilisé pour produire les courbes de réponse de ton filtre ?

Jean-Do.

Hors ligne

#7 2015-12-03 21:47:16

Jean-Do.
Membre
Inscription : 2015-11-29
Messages : 68

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour,

J'ai enfin trouvé un logiciel permettant le calcul de filtres d'ordre 2 avec un AOP. De plus, il fait un beau tracé de la courbe de réponse.
Si l'outil vous intéresse, vous pouvez le télécharger sur http://en.aktivfilter.de/ La version gratuite n'autorise pas toutes les fonctions mais l'essentiel pour notre besoin y est.
J'ai donc refait l'ensemble des cas (micro MEMS/électret, entrées Headset/Line et une version stéréo). Vous pouvez télécharger le fichier Calc sur https://framadrop.org/r/GiEWGKV2i5#Je8I … IciARiFIA= et les fichiers de définition des filtres sur https://framadrop.org/r/gV4g46IO8W#mxVh … kTKrHDTOs=
Le schéma est universel et il devrait fonctionner pour toutes les configurations... sauf la stéréo. J'en reparle plus bas. Vous pouvez le télécharger sur https://framadrop.org/r/q7-w2K4xlR#fV2G … 6bOt0gnII=  Attention, pour visualiser la courbe il faut sélectionner 1k et 101k, ces valeurs ne sont pas sauvegardées dans les fichiers. Pour information, j'utilise SDS pour dessiner les schémas, à télécharger sur http://b.urbani.free.fr/pagesds/sds.htm

Concernant la stéréo, je suis parti du principe qu'elle n'est utile qu'en enregistreur automatique type SM2 pour doubler les chances d'interception ou pour tenter de déterminer le sens du vol. Donc, le 1er filtre anti larsen n'est pas utile et il est possible d'utiliser les deux AOP pour les deux voies. Malheureusement, il faut un gain de 24dB pour l'entrée ligne et, pour compenser le filtre qui linéarise la réponse du micro, c'est 55dB de gain que l'ampli doit fournir. Et pour cette valeur, on dépasse la capacité des composants. Le maximum possible est de 46dB et je doute que ce gain suffise au besoin. En stéréo, il faudra donc deux pré-ampli identique avec pour chacun les deux filtres pour l'entrée ligne.

Sur le fichier Calc, vous trouverez les valeurs des résistances et condensateurs pour les différentes versions ainsi que les courbes de réponse en sortie du pré-ampli.
Les bosses sur la version MEMS sont toujours présentes et la baisse après 80kHz n'est pas top.
Pour l'électret, on arrive à une courbe assez plate jusqu'à 100kHz.

Il reste à tester ce modèle et ensuite la sensibilité dans les différentes configurations. Pour ma part, je ferai le test MEMS/Headset et Electret(Panasonic)/HEadset... si je trouve les composants. L'inconvénient du filtre d'ordre 2, c'est qu'il y a plus de composants et de valeurs différentes...

Pour le test de sensibilité, j'imagine le montage suivant :
- Un émetteur US (télémètre ultrason à 41kHz) est posé sur un socle à 15m des détecteurs.
- Un EM3+ ou mieux un SM2 et son micro.
- Le prototype PiBatRecordeur.
- Les deux micros sont disposés cote à cote et dirigés vers l'émetteur.
Suite aux enregistrements en parallèle sur les deux appareils, les niveaux sont relevés avec la fonction spectrale de BatSound (attention de bien sélectionner la même zone de signal) et les pics de niveau sont comparés. Si le montage PiBatRecorder est nettement inférieur, il faudra ajuster le gain en conséquence dans le logiciel de calcul... et recommencer !

A+

Jean-Do.

Hors ligne

#8 2015-12-04 01:29:26

Fred
Administrateur
Inscription : 2015-11-18
Messages : 51

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Salut Jean-Do,

Je réponds un peu tardivement. je vois que tu as beaucoup avançé! Je m'incline devant tes compétences électroniques, je suis dépassé...

Je suis pas mal pris en ce moment. Je pense recommencer à bricoler sur le dispositif demain.

Le logiciel que j'utilise pour la schématisation des circuits et les simulations est TINA de Texas Instruments (version 9, il y a l'OPA344 dans la bdd des composants). Il faut s'enregistrer pour le télécharger, tu peux utiliser le site jetable.org pour générer un mail jetable si tu ne veux pas créer de compte avec ton mail perso. C'est un logiciel windows que je fais tourner sous linux avec Wine. Je n'ai pas trouvé d'alternative libre aussi simple d'usage pour les simulation...

Concernant les préamplis, j'ai choisi de les placer au plus près des micros afin d'éviter d'amplifier les parasites captés par les cables (dans le cas des micros déportés, j'ai testé avec 5m de cable pour le moment). Ce cable est par ailleurs équipe d'un anneau magnétique de ferrite pour sa protection et la masse est reliée au blindage.

Pour les essais, j'ai bricolé un simulateur à ultrasons à l'aide d'un HP adapté aux ultrasons (HP kepo 2.5kHz-60kHz / 90dB). Il est rapidement en rupture de stock. Au printemps, il y avait plus de 12 semaines d'attente, je les ai reçu en septembre. Là, les délais sont de 4 semaines... Si tu fais un achat, je pourrais être intéressé (je pourrai les récupérer en mars à Bourges si tu viens). Je l'utilise avec le même montage que l'enregistreur (raspberry pi et carte audio cirrus logic). A cet effet, j'ai bricolé un ampli avec l'ampli-op LM386 qui permet un gain allant jusqu'à 200 (toujours sur plaque d'expérimentation...) et qui fonctionne bien dans les ultrasons. Je lance alors en lecture des enregistrements en temps réel réalisés par mes soins ou récupérés sur le site d'avisoft batcalls.com (testé avec un détecteur D240x, ça marche jusqu'au grand rhinolophe à 82kHz).

Comment alimentes-tu ton préampli? alim du micro du Headset? ou GPIO?

Concernant les usages de la stéréo, je suis également intéressé par cette les suivis à des hauteur différentes. Il m'est arrivé de travailler en milieu forestiers avec les SM2 en stéréo et 1 micro au sol et 1 en hauteur, à la cime des arbres (en surface de canopée). Cela a fait ressortir pas mal de choses dont notamment la barbastelle qui a été majoritairement contactée au niveau de la canopée.

Un dernier point, crois-tu qu'il serait possible d'utiliser un circuit basé sur un potentiomètre (qui ferait varier la tension sur des GPIO?) pour faire varier la fréquence hétérodyne de ta version manuelle ? Comme beaucoup de chiroptérologues en France, je suis un véritable adepte (pour ne pas dire addicte) de la molette du D240x en hétérodyne (plus de 80% du boulot fait en hétérodyne) et je fais beaucoup de terrain en milieux accidentés (non rivé à un écran donc).

A plus pour de plus amples nouvelles.

Fred.

Hors ligne

#9 2015-12-04 14:49:09

Jean-Do.
Membre
Inscription : 2015-11-29
Messages : 68

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour,

Beaucoup de questions, je vais essayer d'y répondre dans l'ordre :
- TINA est en téléchargement (je suis en Vendée et mon Internet, via la box Free de la voisine, est lent) et je vais le tester. C'est sur que si l'OPA344 est dans la base du logiciel, les résultats seront plus fiables.

- Oui, il vaut mieux mettre les pré-amplis juste à coté du micro pour éviter les parasites ce qui nécessitera une petite boite, si possible métallique, pour emballer le montage et le micro. Donc effectivement, dans le cas d'une utilisation en stéréo, les deux pré-amplis sont distincts, on reste donc sur un OPA344 double pour chaque micro pour le montage des pré-amplis à utiliser en un seul exemplaire en mono et deux exemplaires en stéréo.

- Je suis très intéressé par le simulateur de cris. J'y réfléchissais depuis quelques jours et j'ai récupéré ce week-end deux tweeters mais je n'ai aucune idée de leurs caractéristiques. A coté, ton HP à 3€30, c'est effectivement intéressant. J'ai juste deux petites modifs à réaliser sur mon programme pour, d'une part, choisir entre expansion de temps x10 ou non en lecture et, d'autre part, sélectionner la sortie casque ou HP pour utiliser l'ampli intégré à la carte (tu as essayé ?). Mais, émetteur à 41kHz ou diffuseur de fichiers wav, il faut dans chaque cas calibrer le système avec une référence (SM2 ?) pour avoir une idée précise ensuite de la sensibilité de nos montages. L'idéal serait de faire un fichier test avec 2/3 cris pour différentes espèces sur toute la gamme (des noctules aux GR... ou PR pourquoi pas) puis de le tester avec un SM2 à 10m, noter les niveaux reçus pour chaque cri et ensuite, comparer avec nos montages. Cette phase est indispensable pour valider la sensibilité, et donc la crédibilité de nos systèmes. L'inconvénient, c'est qu'il faut être deux pour réaliser ces manips et, de plus, avec deux Raspberry (un en lecture et l'autre en enregistrement) et, sur mon secteur, je suis seul...
Je vais probablement avoir des condensateurs à commander pour le pré-amplis et je profiterai de la commande pour ce HP. Je t'informe dès que je suis décidé mais, pour l'instant, je n'ai pas prévu de déplacement à Bourges.

- J'alimente le pré-ampli en 3V3 via le GPIO. L'alimentation via la fiche headset n'est utilisable que pour un électret sans pré-ampli. Sur mon schéma, la cellule à droite composée de 4 condensateurs et une self est destinée à couper les parasites venant de l'alimentation mais l'anneau de ferrite en plus est aussi nécessaire et, bien entendu, un câble blindé de bonne qualité.

- Pour l'hétérodyne, je ne le pratique pas beaucoup compte tenu de la qualité très médiocre de l'EM3+ dans ce domaine. Mais, je ne comprend pas vraiment l'utilité de la molette avec un système qui cale automatiquement la bonne fréquence. Et il n'est pas nécessaire d'avoir le nez sur l'écran, juste un coup d'oeil pour avoir une idée de la FME. Avec ce système, si, avec un hétérodyne classique, tu es calé sur 47kHz et qu'un GR passe à porté, tu le loupes forcément. Avec mon système, en absence de cri plus fort au même moment, tu as automatiquement le GR dans les oreilles sans rien faire d'autre qu'écouter. Ceci dit, oui, il est possible d'avoir cette molette mais pas directement à base de potentiomètre qui nécessite une entrée analogique comme sur un Arduino, entrée absente sur le GPIO. Un encodeur rotatif avec détection du sens de rotation, directement utilisable en binaire, serait préférable mais un potentiomètre branché sur un convertisseur ADC sur bus I2C est aussi envisageable. Il faut peser la complexité et le prix. Et enfin, pour reprendre mon concept d'hétérodyne automatique, j'utiliserai cette molette uniquement pour faire varier le décalage entre la FME et la fréquence hétérodyne. Ce réglage est aussi effectué uniquement à l'oreille, il n'est pas utile de regarder l'écran. Aujourd’hui, j'ai deux touches qui permettent ce décalage mais c'est moins pratique qu'une molette.

Voilà, le téléchargement vient de se terminer. Je répond à tes questions sur le logiciel et j'essaie TINA.

Jean-Do.

Hors ligne

#10 2015-12-04 17:50:29

pierre
Membre
Inscription : 2015-12-04
Messages : 2

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour tous.

Un copain chiro m'avait parlé de cette initiative et on en a reparlé ce jeudi soir (3/12/2015). Et voilà vendredi le message de relance de Frédéric. Coïncidence ?...

Quelques mots de présentation donc.

Je suis 'basé' près de Liège, Belgique, et bénévole dans le groupe Plecotus de Natagora.

L'envie me titillait depuis un temps de monter un enregistreur 192 kHz (ou plus?), compact, stand alone, low cost, etc. Début septembre, j'ai donc assemblé une petite plateforme de test d'une solution  Raspi:
- Raspberry Pi B+ 512 MB
- Cirrus Logic Audio Card (CLAC)
- Real Tme Clock (pas encore mise en service)
- Moniteur, clavier, souris,...

Avec tout à apprendre de Debian/Raspbian, de Python, tout à explorer dans les packages de traitement du son,... Bien du plaisir, quoi :-)

Micros: les MEMs de la carte son m'auraient bien convenu, sinon j'utilise des electrets EM172, utilisés par ailleurs avec un Sony PCM-M10 et des Edirol/Roland R1 et R09.

Donc je rejoins bien volontiers le groupe pour partager les idées et résultats d'expériences.

Pierre

Hors ligne

#11 2015-12-04 17:58:11

Fred
Administrateur
Inscription : 2015-11-18
Messages : 51

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bienvenue Pierre!

Fred

Hors ligne

#12 2015-12-04 18:35:43

Jean-Do.
Membre
Inscription : 2015-11-29
Messages : 68

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Re-Bonjour,

Bienvenu aux deux nouveaux. La mayonnaise commence à prendre, c'est parfait mais je commence à me sentir seul... dans l'ouest !

Je viens juste de terminer les simulations des deux filtres en cascades avec Tina et les résultats sont identiques aux calcul de AktivFilter... sauf pour la version Line, le gain max est inférieur de 5dB environ. J'avais effectivement conscience que j'étais proche des limites de gain.
Pour cette configuration (1 ou 2 micros déportés) il faudra probablement laisser des gains identiques à l'entrée headset pour les amplis coté micro et rajouter 2 amplis (Left/Right) sans filtre à coté de la carte audio pour atteindre le niveau attendu par l'entrée Line. Pour les versions manuelle et poste fixe, l'entrée headset avec 1 micro est suffisante.

Mais les résultats sont encourageant dans la mesure ou les courbes et gain des filtres sont identiques à mon doc d'hier.
D'ailleurs, j'ai repris ce doc, il y avait une erreur de saisie. Même chose pour le schéma du pré-ampli universel, j'ai enlevé la partie Left/Right inutile désormais et j'avais deux erreurs (R1 et R11 mal placées et le pont de tension absent sur les entrée + des AOP).
Les valeurs des composants Rx et Cx sont probablement encore à affiner mais la structure semble correcte avec cette simulation.
Vous trouverez les nouveaux document sur ces liens :
- Un zip des 4 simulations Tina https://framadrop.org/r/tu16HCmk4R#yWXI … M1M3O1f9k=
- Le fichier Calc des différentes configurations https://framadrop.org/r/dWn68VowHN#zY/n … b0+zyw30k=
- Le schéma de pré-ampli universel https://framadrop.org/r/jkCyeob4O0#vF+2 … Mw4iDnVrs=

J'ai mis les précédents à la poubelle...

A bientôt,

Jean-Do.

Hors ligne

#13 2015-12-04 22:28:08

pierre
Membre
Inscription : 2015-12-04
Messages : 2

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Jean-Do. a écrit :

En options, deux accessoires retiennent mon attention pour l'instant :
- une carte horloge. Et oui, au prix des cartes Raspberry, il n'y a pas d'horloge pour sauvegarder l'heure en cas de coupure de l'alimentation. Si vous n'avez pas d'horloge, il faudra saisir la date et l'heure à chaque mise en route ! On trouve des horloges pour quelques Euros (moins de 10) et c'est une option quasi obligatoire.
- la carte WittyPi (http://www.geeknewz.fr/witty-pi-laccess … y-pi-26342) est obligatoire si vous destinez l'enregistreur à une utilisation automatique sur le terrain pendant plusieurs jours pour couper l'alimentation en journée afin de limiter la consommation et donc d'augmenter l'autonomie. Pour une utilisation manuelle ou en automatique sur une nuit, cette carte n'est pas nécessaire.
Jean-Do.

Ah, que ne l'eussai-je su !

Dans ma commande initiale, j'avais inclus la SHIM RTC de PiFace (9.39 EUR). Mais cette WittyPi semble avoir tout ce qu'il faut pour l'usage que je veux faire de l'enregistreur. A 14.06 EUR. Et sur une pile CR2032 or CR2025 que l'on trouve partout alors que la SHIM RTC exige une CR1220 que l'on ne trouve nulle part.

Un avantage quand même à la PiFace: elle s'insère entre la Raspi et la carte son, donc le volume total est inchangé.
Il y a aussi, paraît-il, des fonctions 'calendrier' que je n'ai pas encore explorées.

Pour l'alimentation, j'ai un bloc 'power bank' de 8 Ah en 5 V. Problème avec le WittyPi: le bloc se coupe si il n'y a plus de demande pendant x secondes/minutes. Il faut une intervention manuelle pour le 'rallumer'. Donc il faudra soit une 'bête' batterie, soit modifier ce bloc.

Pierre

Hors ligne

#14 2015-12-05 09:11:24

Jean-Do.
Membre
Inscription : 2015-11-29
Messages : 68

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour,

Oui Pierre, c'est le principal problème des batteries Li-Ion, elles se coupent automatiquement s'il n'y a plus de courant demandé et il faut une intervention manuelle pour les redémarrer. Il faut les consacrer pour une nuit de pose uniquement. Pour plusieurs nuits, il faut une batterie plus classique avec un régulateur 5V.

Attention aussi à ne pas bricoler une Li-Ion, ce type de batterie demande des caractéristiques très précises en utilisation (courant à ne pas dépasser) et surtout en charge sinon, elles ont tendances à exploser ! Donc prudence, personnellement, je n'y touche pas.
Par contre, on commence à trouver sur Internet des cellules Li-Ion et des circuits associés pour la charge et la décharge. Il faudrait trouver le circuit qui n'a pas de coupure automatique.

A+

Jean-Do.

Hors ligne

#15 2015-12-05 16:54:13

Jean-Do.
Membre
Inscription : 2015-11-29
Messages : 68

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour,

Ayant reçu le clavier 16 touches (9€30 port compris), je vous propose un nouveau fichier :
- AttributionsTouches.pdf

Il énumère les rôles des 16 touches dans les 3 modes de fonctionnement.
Vous avez à droite le dessin du clavier et les 16 emplacements des touches (zones grises).

C'est une proposition, merci de faire d'autres propositions si vous avez d'autres idées ou des contraintes ergonomiques...

Jean-Do.

Hors ligne

#16 2015-12-06 11:56:45

Jean-Do.
Membre
Inscription : 2015-11-29
Messages : 68

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour à tous,

On discute mais bon, de quoi on parle exactement ?
Chacun a-t-il la même vision du produit final ?

Probablement pas ! Aussi, j'ai préparé un fichier Calc (Open Office / Libre Office) pour définir les différents modèles et utilisation qu'on pourrait faire avec, pour chacun (il y en a 4), le matériel et les logiciels nécessaires.
Ces quatre versions sont celles que j'imagine réalisables courant 2016. Très exactement dont un proto est réalisable avant la fin du printemps 2016 et en test durant l'été 2016... à condition de bien organiser le travail sur plusieurs équipes !
Déjà, c'est beaucoup, avec les options, il y a pas mal de configurations à tester et il faudra probablement gérer les priorités mais il est importants d'avoir cette liste en tête pour que l'ensemble soit suffisamment modulaire et extensible ensuite.

Donc, dans un 1er temps, il faut s'accorder sur ces différentes versions avec leurs utilisations, les options, le matériel nécessaire et les logiciels à développer.

Si le projet vous intéresse, merci de commenter, amender, proposer... sur le contenu de ce fichier.
Il est en téléchargement sur ce lien

Cogitez bien !

Jean-Do.

Hors ligne

#17 2015-12-06 12:18:17

Bruno
Membre
Inscription : 2015-12-04
Messages : 16

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour,

Les Li-ion sont des accus formidables, ils sont partout : tél portables, PC portables, vélos à assistance électrique, phares de plongée, lampes spéléo et dans les powerbank dont on parle...
Les principaux avantages :
1) Une densité d'énergie énorme : les Li-Ion 18650 atteignent aujourd'hui 6Ah sous 3,7V ce qui fait 22W, alors qu'un NiMh AA ne fait que 2,7A sous 1,2V ce qui ne donne que 3W (7 fois moins)
Je compare certes 2 accus de taille légèrement différente mais, comme il ne faut surtout pas, par erreur, insérer un accus lithium dans un chargeur NiMh (risque d’incendie ou même d'explosion) j'ai choisi d'utiliser le format 18650 qui ne rentre pas dans un chargeur AA ! (18650 = Diamètre 18 x 65,0 mm de longueur alors que le AA est au format 14500)
2) la tension des lithium-ion 18650 est de 3,7V ce qui permet de remplacer 3 accus NiMh par un seul Li-Ion (gain en volume et en poids)
3) Pas d'auto décharge. On peut donc les stocker sans risque qu'ils se déchargent en dessous de la tension minimal C'est souvent ce qui détruit les NiMh car, hors saison, quand on ne les utilise pas régulièrement, il faudrait pour bien faire, les recharger tous les 3 à 4 mois (des NiCd NiMh) pour éviter cette destruction à petit feu... Ce n'est pas nécessaire sur les Li-ion
4) Un prix défiant toute concurrence : 1,5€ pour un Li-Ion 18650 de 6Ah (non protégé).

Pour les utiliser 2 solutions :
Les accus utilisés dans un support de pile (18650 et non pas AA pour les raisons de sécurité évoquées plus haut) et un chargeur 18650 autonome (choisir un chargeur non réglable en longueur afin de ne pas y mettre par erreur des accus NiMh).
Il faut sortir les accus pour les mettre dans le chargeur.
Il faut cependant être très vigilant lors de l'utilisation ou alors prévoir une électronique de protection qui surveille le courant maxi et la tension minimal, et qui déconnecte l'accus en cas de dépassement de ces valeurs critiques.
Je les utilise dans mes lampes de plongée / spéléo sans protection électronique mais, je coupe la lampe des que je constate une baisse trop importante de luminosité.
A noter qu'il existe des 18650 protégés c'est à dire que dans l'accus, est inséré une électronique de protection (souvent sous la forme d'une petite carte CMS du diamètre de l'accus insérés au bout de l'accus coté moins). Cette carte surveille, à minima,  la tension minimale (2,7 à 3,0V pour le Li-ion) ainsi que le courant maximal et déconnecte l'accus en cas de dépassement.

On peut aussi les utiliser assemblés en série mais dans ce cas il faut impérativement les associés à un BMS (Battery Management System) sous forme d'une carte électronique qui surveille, en plus de la tension mini et du courant max, la tension de charge de chaque élément afin de ne pas dépasser les 4,20V critique. Ces cartes se trouvent très facilement sur ebay...
Chaque accu individuel de l'assemblage série est relié par un petit fil à une entrée du BMS (surveillance de la tension de chaque accu de l'assemblage)

Pour les utiliser assemblés en série, soit on utilise des support 18650 reliés au BMS, soit on les utilise assemblés avec des languettes. Attention en aucun cas on ne doit souder (chauffer) un accu lithium non équipé de languettes à souder!!! Il est donc nécessaire si on veut un pack assemblé, de bricoler une soudeuse par point a partir d'un transfo de micro-onde par exemple...
A noter qu'il existe des supports 2, 3 ou 4 x 18650 qui intégrent le BMS

Pour terminer : dans les powerbank, les accus sont très souvent reliés en parallèle  (jusqu’à 8 accus pour des power bank 30 000 à 50 000 mAh)
Il n'y a donc pas de BMS au sens strict (avec surveillance de chaque accu), mais seulement une carte électronique de gestion globale de charge et de la décharge sous forme d'une petite carte CMS qui intègre un alim à découpage step-up pour sortir du 5V à partir du 3.7V des accus. La valeur max du courant variant de 500mA à 2A suivant les power bank.

Toute les power bank ne sont pas équipée d'interrupteur et certaines fonctionnent donc tout le temps et ne s'éteignent pas en cas de consommation nulle...

Bon dimanche.

Bruno

Dernière modification par Bruno (2015-12-06 12:32:39)

Hors ligne

#18 2015-12-06 14:10:54

vincent42N
Invité

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Ok
Je vois que ça bosse dur sur le sujet
Bravo
Bien pour le tableau récapitulatif des différents projets;
La modularité doit être poussée au maximum.
Donc je pense que le pré-ampli doit être intégrés au micro, pour des raisons de robustesse au parasitage et de réglages.
Le filtre coupe bas à 25Khz est a mon avis problématique et il faut le rendre commutable si on veut l’intégrer, mais 25Khz me semble élevé et je rejoint FERD sur ce point de vue. Pourvoir utiliser le même ensemble micro + préampli avec le projet hétérodyne serait un plus.
Le filtre coupe haut est je pense moins problématiques, et il n'y pas que les Chiro a filtrer, mais aussi les alimentations électroniques, particulièrement celle des tubes fluo sans sarter et des lampes  économie d’énergie, sont tés émettrices autour des 100 à 150KHZ, mais aussi il est vrai à 45KHz ....
J'ai bien vu la bosse de sensibilité sur la courbe et c'est vrai qu'elle pourrai décaler le maximum d’énergie.

Pour info et piste de réflexion, dans le milieu audiophile et professionel ils font de plus en plus les correction des courbes de réponses par équaliseur ( numérique / logiciel).
Je ne sais pas si un tel logiciel a été développé pour les rasb.

Salutations et bravo pour le travail  accompli.

#19 2015-12-06 15:00:56

Fred
Administrateur
Inscription : 2015-11-18
Messages : 51

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour,

Je viens de mettre le fichier sur Framacalc pour une édition collaborative (un seul fichier accessible par tous). J'y ai ajouté un ordre des prix estimés pour chaque ligne (gros delta à prendre en compte sur la ligne des micro car les MEMS coûtent moins de 2 à 5€ l'unité hors frais de port :-) tandis que les électret FG de Knowles sont dans les 30-40€ si l'on veut une version cablée).

Sur les lignes écran et clavier, j'ai modifié les deux colonnes des enregistreurs automatisés pour les mettre en option pour le paramétrage des machines.

Jean-Do, peux-tu nous préciser le type d'écran que tu envisages (afficheur alphanumérique ou petite dalle ?).

Bruno, peux-tu nous aiguiller sur des batteries sans interrupteur?

Concernant les batteries, je suis d'accord avec Bruno sur l'intérêt des Li-Ion. On trouve assez facilement des kits protégés comme celui ci de 6 batteries (7,4V pour  9,3Ah), reste à voir les caractéristiques et la qualité du circuit de protection.

Au sujet du boitier, pour le détecteur automatisé, j'envisageais un boîtier électrique étanche avec des connecteurs DIN (je crois...) étanches comme ce que l'on peut voir ici ou . Ils sont assez proches de ce que l'on peut trouver sur les SM2 de Wildlife Acoustics.

Pour en avoir déjà longuement discuté cet été avec Christophe (très calé sur ce sujet), il faut être très vigilent sur la qualité de ces batteries. De mémoire, les marques Panasonic, Samsung et Sanyo sont de bons choix (Christophe, tu me corriges si je me trompe). En revanche, les marques de type Ultrafire et autres qui proposent des batteries avec des capacités de fou pour des prix dérisoires sont à éviter (capacité bien moindres de celles présentées).


Un dernier point, je tenais à vous faire part de ma joie de voir toutes ces participations :-D
Un grand merci à tous.

Fred.

Hors ligne

#20 2015-12-06 15:33:31

Fred
Administrateur
Inscription : 2015-11-18
Messages : 51

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Je rebondis sur l'utilisation de la clé usb.

Sur mon dispositif, j'ai fait le choix de privilégier l'enregistrement sur la clé usb pour diverses raisons discutables :

  • Augmenter la durée de vie de la carte microsd qui est le coeur du systeme car les mémoires flash ont une durée de vie limitée en termes de cylces de lecture/écriture. Je crois qu'il en est de même sur les clés usb (mémoire flash également) mais ce n'est alors qu'un périphérique de stockage.

  • Permet de récupérer les données bien plus facilement en comparaison à la carte microsd du Raspberry.

  • La clé USB est généralement formatée dans un système de fichiers compatible avec la plupart des plateformes comme Windows, osX ou Linux (nativement pour le FAT32 ou malheureusement avec installation de pilotes pour les systèmes de fichiers adaptés aux grandes capacités (> 32Go) comme l'ExFAT ou le NTFS).

De fait, le script disponible sur Framagit détecte la clé usb au démarrage du script, la monte, créé les dossiers et configure l'enregistreur pour utiliser automatiquement cette clé. En cas d'absence, il utilise la carte SD. Peut-être pourrions nous envisager le même type de dispositif sur ce projet commun.

Hors ligne

#21 2015-12-06 20:07:53

chris05.B
Membre
Inscription : 2015-12-05
Messages : 2

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Salut
C'est vrai que a ma connaissance, d'après les tests que j'ai put lire, il n'existe pas a ce jour de cellule 18650 de plus de 3.4Ah. mais je peux me tromper.
pour notre utilisation il faudrait déjà savoir quel tension il faut pour alimenter votre micro bazar. 5V obligatoire? par ce qu'un multiple de 3.7v c'est plus simple, ça limite l’électronique, les conversion de tension et donc apparemment les parasites qui vous gène.
et ensuite la conso de la machine, et l'autonomie que l'on veut. a partir de là on pourra déterminer la capacité de la batterie. le tout a vérifier par des tests in situ bien sûre.
Ensuite sur le format je préfère des pack de 18650 plutôt que des cellules seule dans des adaptateurs, pour des questions de fiabilité. bref, pas bourré de faux contact comme un sm2 quoi!
si on trouve des pack tout fait pourquoi pas, mais moi je préfère les assembler, comme ça on est sûre de ce que l'on a dedans. certes il y a un risque a les souder soit même avec un fer classique, mais je ne me suis pas encore fait exploser la gueule... avec un petit PCB de protection bien sûre.
A+
Christophe

Hors ligne

#22 2015-12-06 22:02:55

Jean-Do.
Membre
Inscription : 2015-11-29
Messages : 68

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonsoir,

Quelques réponses aux diverses questions :

- Pour l'écran ce n'est pas une dalle, trop couteuse et trop complexe à gérer. De toute façon, le bus SPI étant occupé par la carte audio, il faut un écran sur le bus I2C et pour un véritable écran graphique, il faudra passer au PI 2 au minimum. Sur mon proto actuel, j'ai un alphanumérique 2x16 caractères mais ce n'est pas suffisant pour afficher les informations. J'ai commandé un petit écran OLED 6x21 caractères mais j'ai peur qu'il soit trop petit et donc difficile à lire. Si c'est le cas, je me rabattrai sur un LCD 4x20 caractères à 6€. J'ai mis à jour le fichier sur Framacalc avec des précisions sur ces points, y compris les prix et les liens sur le clavier et l'écran (ce dernier n'est plus disponible sur la source ou j'ai commandée mais il y a d'autres sources).

- Pour la tension d'alimentation, c'est du 5V obligatoirement (4.6-5.7V).

- Entièrement d'accord avec le boitier du détecteur automatisé et la proposition des prises étanches.

- Pour le pré-ampli, j'ai tenu compte de la remarque de Fred. 25kHz c'était pour atténuer la bosse du micro MEMS mais il coupe effectivement trop haut. J'ai donc refait une version à 12kHz sachant que ce premier filtre est optionnel. Il n'est utile que dans le cas du PiBatManuelRecorder, pour les autres, on pourra se contenter d'une première cellule sans filtre et uniquement avec du gain. Idem pour le second filtre à 100kHz pour compenser la perte des micros, je viens de faire une tentative à 120kHz, histoire de ne pas laisser le petit Rhino en route et de l'inclure, même si, à 192kHz de fréquence d'échantillonnage, ce sera en repliement que nous l'aurons éventuellement. Avec ces deux valeurs, j'arrive à une courbe assez plate avec un électret de 10 à 120kHz. Le MEMS par contre chute assez rapidement sous 20kHz et à partir de 80kHz.

- Pour les filtres numériques, il faut oublier, ou alors consacrer un PI 2 uniquement à çà ! Un filtre en logiciel c'est une boucle de plusieurs dizaines de multiplications à faire par échantillons, c'est incompatible de la puissance disponible. En fait, ce serait beaucoup plus simple à réaliser dans le DSP de la carte audio mais là, nous n'avons pas accès aux sources et il faut des outils spéciaux. De toute façon, il ne faut pas trop chipoter et couper les dB en quatre, il y a probablement de grande dispersion entre les micros, y compris entre deux micros de même référence et il y aura aussi de grande dispersion suite à l'intégration du micro dans un boitier...

- Par contre, ce serait bien de tenter un coup auprès de Cirrus Logic : Les informer de notre intérêt pour leur carte audio, dire que nous aimerions une version avec au moins 250kHz de Fe (384kHz serait vraiment top) et que les entrées numérique et les MEMS intégrés ne nous intéressent pas... Un volontaire pour rédiger un mail ?

- La clé USB est gérée de la façon que présente Fred par mon logiciel : présente elle est utilisée directement, absente, les fichiers wav sont mémorisés sur la carte SD système. Et oui, il faut s'attendre à griller des cartes SD système. Avec des cycles d'écritures limités, utiliser une carte SD comme disque dur sur les cartes PI entraine de multiples écritures en permanence et limite la durée de vie.

- Les batteries pour recharger les téléphones fleurissent effectivement avec des caractéristiques pas toujours en accord avec celles annoncées en grosses lettres. En fait sur certaines, ou peut lire en très petites lettres que les 10Ah s'entendent pour la pack interne de 3V ce qui fait que, ramener à 5V et en tenant compte du rendement de l'alimentation qui élève la tension, on peut diviser la capacité par deux (en gros). Par contre, je suis preneur de toute les références qui ont les deux caractéristiques suivantes : pas de coupure automatique et pas de bouton de mise en marche. Donc, en gros, une batterie qui fournit toujours de l'énergie si elle est chargée. Ce serait ce type de modèle à utiliser dans la version enregistreur manuel. Pour les automatiques autonome, il faudra se bricoler un pack sur mesure.

- Enfin, dernier point, on commence à bien empiler les messages sur ce forum, peut-être qu'il va falloir le scinder en plusieurs:
    a) Informatique (carte Pi, Audio, horloge, clavier écran)
    b) Pré_ampli et micros
    c) Batterie et économie d'énergie (WittyPi)
    d) Mise en boite... du système wink
Qu'en pense l'administrateur ?

A+

Jean-Do.

Hors ligne

#23 2015-12-06 22:34:47

Bruno
Membre
Inscription : 2015-12-04
Messages : 16

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonsoir,
Les Li-ion 18650 que j'utilise sont des accus premier prix. Je les utilise depuis bientôt 5 ans à des courants de 2A (LED 10W alimentée par à 2 accus 18650 en série) et j'en suis totalement satisfait.
C'est vrai que le marquage est un peu optimiste (ce sont des Ah de la bas ;-))
Mais, la capacité d'un accu n'est de toute façon pas linéaire en fonction du courant consommé, et il est fort probable que pour obtenir de telles valeurs de  capacité, le fabricant les mesure à un courant très très faible.
Par exemple, la capacité nominale d'une batterie plomb gélifiée est donnée pour un courant égal au 1/20 de la capacité nominale, ce qui veut dire qu'une batterie de 4 Ah n'est pas capable de débité 4 A pendant une heure mais seulement 200 mA pendant 20 heures ce qui est totalement différent...

Concernant les accus, je pense qu'il est plus facile d'utiliser des cellules seules dans des supports de pile plutôt que de les assembler. Et, avec les litium-ion les faux contact sont limités car on divise par 3 le nombre d'accus pour une même tension (par rapport à du NiMh), ça limite donc d'autant le risque de faux contact dans les support de pile...

La dernière power bank que j'ai acheté n'a pas d'inter : Objet 271880463388 sur ebay.com (pas sur ebay.fr)
C'est une power bank vendue vide et qui accepte 2 Li-ion 18650 avec une sortie USB 1A.
J'avais juste besoin de l'électronique que j'ai modifié pour obtenir du 3,6V @ 25mA à partir d'une pile lithium 3V...

Les parasites sont générés par les alimentation à découpage mais, en choisissant des découpages importants (supérieur à 150Khz) on devrait pouvoir s'en affranchir.
Ne pas oublier qu'un processeur aussi génère des parasites et il est parfois utile de choisir une fréquence particulière pour limiter par exemple les rayonnements quand on scanne les touches d'un clavier matriciel...

Concernant l'alimentation, on pourra l'optimiser plus tard quand le projet sera plus abouti et en fonction des différentes options et des autonomies souhaitées.
Au plaisir de vous lire.
Bruno

Hors ligne

#24 2015-12-07 05:29:30

Fred
Administrateur
Inscription : 2015-11-18
Messages : 51

Re : Le matériel (généralités) / Hardware (general information)

Bonjour,

Très bonne idée Jean-Do. Je viens de créer ces catégories.
Je vous propose d'utiliser la présente discussion avec parcimonie et uniquement sur des questions générales (par principe, je l'ai décrite comme fermée) et d'utiliser les discussions dédiées pour les différents volets matériels.

Fred.

Hors ligne

Pied de page des forums